La réserve du Brun-Chêne

Créée à l’initiative de l’asbl Val d’Heure, gérée en collaboration avec Natagora, avec la contribution de Sagrex et le partenariat de la ville de Charleroi, la réserve naturelle du Brun Chêne occupe le site de deux anciennes carrières de calcaire jouxtant le cours de l’Eau d’Heure.

Les amphibiens comme chez eux

La nature du site (sec ou humide selon les endroits, présence de falaises ou de lisières forestières) ainsi que son histoire extractive ont entraîné la présence d’une étonnante biodiversité. L’herpétofaune compte plusieurs espèces parmi les plus menacées de Wallonie, comme le crapaud calamite (une des plus belles stations de Wallonie), l’alyte (crapaud accoucheur) ou encore trois espèces de tritons et d’autres espèces de crapauds et grenouilles, plus communes. C’est la présence ici de différents types de mares qui permet une telle diversité.

De nombreuses espèces de papillons

Les roselières accueillent depuis quelques années des passereaux comme la rousserolle effarvatte ou encore le bruant des roseaux. On note aussi la présence de plusieurs libellules, dont l’orthétrum brun, l’anax empereur et de nombreuses espèces de papillons diurnes et nocturnes telles que le collier de corail, le thécla de la ronce, la piéride de la moutarde, l’aurore, la zygène filipendule,… pour les espèces les moins fréquentes. Notons encore la présence du criquet à ailes bleues, espèce protégée des milieux secs et de plantes typiques des milieux calcaires comme la carline ou la vipérine.

Des gestions régulières et prudentes

Un intéressant patrimoine industriel datant du siècle dernier mérite aussi le détour : petits fours à chaux artisanaux et monumentaux fours industriels dans lesquels nichent le faucon crécerelle et le choucas des tours. Le site fait l’objet de gestions régulières et prudentes, pilotées par un comité de gestion.  Des écoles, des entreprises, des jeunes de différentes associations viennent visiter le site et prêter leurs bras pour assurer le maintien de cette belle biodiversité !

Se rendre à la réserve

Elle se situe à Mont-sur-Marchienne (Charleroi), dans le bas de la rue Pont-à-Nôle.

En vélo, attachez votre vélo à l’entrée.

En bus, ligne 173, arrêt rue Ramboux, descendre la rue à pied sur 100m jusqu’à l’entrée.

En voiture, garez votre véhicule le long du talus sous le viaduc.

L’entrée de la réserve est maintenant sous le viaduc avant le passage à niveau.

Gardez votre chien en laisse pour éviter qu’il ne coure dans les mares.
Les grenouilles vous diront merci.
Ne cueillez pas les fleurs.
Certaines sont rares et fragiles.

Ne faites pas de feu ni de pique-nique.
Profitez simplement de la nature.

Laissez votre vélo attaché à l’entrée.
Rouler hors des chemins dérange la faune et la flore.